Andrew Czink, claviers; John Oliver, guitarres et live electronics

MANDAT


Le mandat de notre duo est d'exécuter la musique que nous créons ensemble et en collaboration avec les artistes invités - d'autres compositeur/interprètes ou créateurs en d'autres disciplines artistiques - pour apporter les assistances à une expérience musicale et visuelle créatrice unique qui reflète les avances musicales et artistiques de notre temps, tout en maintenant le lien historique aux instruments musicaux traditionnels du passé. On joue nos instruments principaux, piano et guitare, en les transformant par des techniques innovateur d'exécution et des manipulations électroniques. Les gestes de l'exécution du musicien sont encore augmentés par l'addition de nouveaux instruments qui sentent le mouvement de l'interprète, la proximité, et toute autre information spacial et sensorielle. Notre but est de créer une expérience osée et viscérale.

HISTOIRE

STRUCTURAL DAMAGE fait sa début à Vancouver le 23 janvier 1999 au concert-lancement de CD de Rainer Bürck “sans crainte” [CD earsay 99001]. Les compositeurs/interprètes Czink et Oliver ont formulé l'idée pour le groupe STRUCTURAL DAMAGE (DOMMAGES STRUCTURELS) pendant leurs répétitions en vue de ce concert. Le trio a développé une oeuvre du même titre en collaboration par couriel et par la poste pendant les mois avant le concert. Après une semaine de répétition à Vancouver : la première.

Le 30 mars 2000 ils ont interpreté et enregistré un événement spécial au Western Front Gallery à Vancouver avec des invités spéciaux Giorgio Magnanensi, (DJ/electronics), et Douglas Schmidt (accordéon). Le CD en résultant, STRUCTURAL DAMAGE: Live at the Lux (es-00001) a été lancé en même année sur l'étiquette earsay. En janvier 2001 le duo s’est présenté à l'université de Standford (Palo Alto) et au Center for New Music and Technology (centre pour la nouvelle musique et les technologies) (CNMAT), à Berkeley en Californie.

earsay CDs

Structural Damage Live at the Lux